Expositions

 

De « La lumière écrouée » à « La lumière retrouvée »

 

L’an dernier, nous avons débuté un projet pluridisciplinaire sur le thème de l’enfermement avec l’auteur-photographe Marc Forel. Celui-ci nous avait proposé une exposition intitulée « La lumière écrouée » composée de seize diptyques. Les photographies ont été prises à la prison militaire de Montluc (Lyon) où furent internés Jean Moulin, Raymond Aubrac, Marc Bloch, les quarante-quatre enfants d’Izieu et de nombreuses victimes de la répression du IIIème Reich menée en particulier par Klaus Barbie.

 Cet automne, l’exposition toute en couleur de Pierre Madeline « La lumière retrouvée » vient clôturer ce projet.

 Il y a quelques années, Pierre Madeline a été condamné à six ans de prison. Lors de son incarcération, il a découvert que la peinture pouvait l’aider à exprimer ses émotions. Depuis, il peint pendant des heures dans son appartement situé aux abords du lycée, dans le quartier du Chemin-Vert. Malgré une vie pas toujours simple, c’est en couleur qu’il transmet ce qu’il ressent. Il souhaite ainsi apporter de la joie, mais surtout laisser une « trace positive » à ses enfants.

 Mme Frigout


 

 La lumière écrouée, une exposition de Marc Forel

L’auteur-photographe Marc Forel propose une exposition de 16 diptyques dont les photographies ont été prises à la prison militaire de Montluc (Lyon). Dans ces cellules furent internés Jean Moulin, Raymond Aubrac, Marc Bloch, André Frossart, les 44 enfants d’Izieu âgés de 5 à 17 ans et des victimes de la politique de répression du IIIème Reich menée en particulier par Klaus Barbie.

Les élèves de 2nde 7 ont été invités à écrire par groupes de deux ou trois un sonnet en respectant la consigne suivante : « Vous êtes un prisonnier enfermé à la prison de Montluc. Vous écrivez un sonnet  dont le point de départ sera l’un des diptyques photographiques ».

Ces poèmes, grâce à la participation financière de l’APEL, seront édités très prochainement.

Mme Frigout Séverine