Intervenants

Entretien avec M. Joël Bruneau, maire de Caen et président de la Communauté urbaine Caen la Mer

Dans le cadre du cours de sciences sociales et politiques (spécialité suivie par les TES1, TES2 et TLES) nous nous sommes entretenus jeudi dernier avec M. Joël Bruneau. L’entretien s’est déroulé autour de trois axes : la culture politique, la compétition politique et la diversité de l’action politique au niveau local.
Le maire était à notre écoute tout en étant dynamique et accessible. Il a répondu à nos questions de manière claire et concise afin de compléter notre cours de science politique.
Nous tenons à remercier notre camarade de classe Elise Traguet (TES1) qui, non seulement a permis cette rencontre mais a aussi animé l’entretien avec talent. Nous remercions aussi M. Elissée pour l’organisation du pot qui a suivi l’entretien, Mme De Sousa Isaura pour le service à la cafétéria, le BVS pour la sono et notre professeur M. Brault.
Iris Nenciu, Hugo Launay, Adrien Madeline (TES1)

     

Représentation théâtrale pour 260 élèves de Premières du Lycée Jeanne d’Arc, en route vers le Bac

C’est devant un public d’élèves de 1ères qu’Antoine Séguin, comédien de l’Accompagnie a joué « Ruy Blas … enfin presque ! », une libre adaptation de la pièce de Victor Hugo, ce lundi 19 novembre. Tout Ruy Blas dans un seul en scène ?  « Pas de décor, tant pis. Pas de costumes, on s’en passera. Pas de comédiens, on les remplacera. Par la magie de l’imagination, elle aura lieu cette pièce de Ruy Blas avec ses cinq actes et ses 52 personnages ! » Tel est le défi d’Antoine, engagé pour jouer le bien modeste rôle du Page.
Les élèves se sont pris au jeu : il leur a suffi pour cela d’y croire et de se laisser porter par les efforts d’un comédien dont l’énergie à toute épreuve a séduit l’auditoire.

 « Un spectacle original et amusant. Je salue le comédien qui a été capable de jouer seul plusieurs personnages tout en captivant notre attention », nous confie Larisse. Quant à Keso, elle se souviendra longtemps de cette « expérience à part entière : ce spectacle est un challenge réussi haut la main par l’acteur, même si l’absence d’autres comédiens est déconcertante au premier abord. »

Une première pour ces élèves qui en sont ressortis avec le sourire, et un beau moment pour leurs professeurs ravies d’avoir partagé avec eux cette expérience.

         

 
Conférence Spé

« Dans le cadre de la spécialité physique, dans une première partie Mr Olivier Tesson a présenté, les différentes étapes de la fabrication des circuits intégrés et de leurs multiples utilisations en passant par les pacemakers jusqu’aux cellules photovoltaïques. Dans un second temps, Mr Fablet a présenté aux élèves les différentes filières qui amènent à la R&D dans une entreprise telle que NXP.

L’ensemble de cette intervention a permis aux élèves de se projeter dans le parcoursup et de pouvoir faire des choix d’orientation en ayant des informations plus concrètes de ce que peut être le milieu de la recherche.

Un grand merci à nos deux intervenants. » 

         

 

 

Venue de M. Weismann

« Ne pas accepter l’inacceptable »

  

M. Joseph Weismann, seul enfant ayant échappé au camp de Beaune La Rolande, camp de transit après la rafle du Vel d’Hiv en juillet 1942, nous a fait l’honneur de venir témoigner devant plus de 300 élèves ce jeudi 9 novembre au lycée Jeanne d’Arc de Caen. Cela s’inscrit dans le cadre des Mémoires de la Seconde Guerre mondiale au programme des Terminales. Ce fut une rencontre très enrichissante pour les élèves et riche en émotion.

 Son histoire est adaptée au cinéma dans le film La rafle de Rose Bosch.

« Une rencontre exceptionnelle avec un des derniers témoins de la rafle du Vel d’Hiv qui nous a mis en contact avec une belle personne humaniste, humble et bienveillante ». Mme Bernard, professeur d’histoire-géographie et Mme Frigout, documentaliste.

 
Peace & lobe

Le vendredi 15 décembre 2017 dans la salle Polyvalente, le lycée Jeanne d’Arc a eu le plaisir d’accueillir 4 musiciens du projet « Peace and Lobe », ceux-ci organisent des concerts pédagogique, qui vont d’institution en institution pour avertir les jeunes des différents dangers que peux encourir l’écoute de musique trop forte, trop fréquemment… Les musiciens sont eux-mêmes atteints de certaines séquelles comme les acouphènes qui vous donnent des bourdonnements, sifflements permanents ou les hyperacousies qui amplifient le son dans vos oreilles. 

Pendant ce concert nous avons appris le fonctionnement de l’oreille, comment nous protéger à l’aide de moyens simples, comme par exemple grâce à des bouchons lors de soirée ou de festival. Bien sûr  les musiciens étaient aussi là pour nous jouer des morceaux de musiques. Suite à cela nous avons pu leur poser des questions sur comment vivre avec ce genre de handicaps ou si cela est difficile, les musiciens ont été très ouverts et ont répondu à toutes nos questions.  
Thomas Guérard 2nde6